Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Historique » Communauté de Communes

Communauté de Communes

du Pays de Thann …….. à Thann / Cernay

C’est en 1972 que Bourbach le Bas a adhéré au Sivom de Thann, alors constitué de 9 communes pour 17 200 habitants. Ce dernier est devenu une Communauté de Communes en 1993.

Une nouvelle étape de la coopération intercommunale est franchie au 1er janvier 1998 avec l’arrivée de 4 nouvelles communes – Aspach-le-Bas, Aspach-le-Haut, Michelbach et Schweighouse. La Communauté de Communes du Pays de Thann, forme ainsi une collectivité de 13 communes, regroupant 21 975 habitants selon le recensement de 2006.

Une coopération intercommunale pour quoi faire ?

Si l’origine de cette intercommunalité repose sur l’alimentation en eau potable des habitants en 1949, aujourd’hui ses compétences sont nombreuses et variées et touchent nombre de nos actes de la vie quotidienne : l’eau potable, l’assainissement, la petite enfance, l’éclairage public, la piscine, la médiathèque, des salles de sport, la création de zone d’activités pour accueillir des entreprises et de l’emploi, le tourisme, et le transport à la demande (Nav’aide).

La commune participe au Conseil de Communauté, elle y dispose d’un siège, parmi les 50 de l’ensemble du conseil.

Les maires de Bourbach le Bas se sont impliqués dans la construction de l’intercommunalité avec notamment Pierre Marie Kolb 1er vice président et en charge du développement économique, Jean Wolfarth Vice-Président délégué aux Services de l’Eau et de l’Assainissement.

2013, une nouvelle page intercommunale qui s’écrit !

Créée le 1er janvier 2013, la Communauté de Communes de Thann-Cernay résulte de la fusion de la Communauté de Communes de Cernay et Environs et de celle du Pays de Thann.

Une fusion voulue et résultant de projets communs construits ensemble depuis de longues années, elle s’est imposée comme une évidence.

Notre territoire, situé dans la partie sud de l’Alsace, à mi-chemin de la région mulhousienne et des Hautes-Vosges, conjugue harmonieusement les paysages de ses 16 communes allant de la plaine à la montagne en passant par le piémont du massif vosgien. A proximité de l’aéroport de Bâle-Mulhouse, de la gare TGV de Mulhouse et dotée du premier tram-train de France, le territoire est facilement accessible.
D’une superficie de 158 km², 38 562 habitants (au 1er janvier 2014), y résident.

Agriculture et viticulture, artisanat, industrie, tourisme, commerces, associations contribuent à la  dynamique d’un bassin de vie confortable et attractif.

Pour mieux vivre, la Communauté de Communes de Thann-Cernay dispose de nombreux équipements de services à la population :

  • Un hôpital à Thann,
  • 3 maisons d’accueil des personnes âgées (Cernay, Thann et Bitschwiller-lès-Thann)
  • 2 multi-accueils et deux micro-crèches (Thann, Cernay, Bitschwiller-lès-Thann et Aspach-Michelbach),
  • 1 relais parents assistants maternels disposant de deux antennes (Cernay et Thann)
  • 2 pépinières et hôtels d’entreprises dont l’une spécialisée en énergies renouvelables (Vieux-Thann et Cernay)
  • Une plateforme de formation (Vieux-Thann)
  • Plusieurs zones d’activités économiques,
  • 2 piscines et 2 salles de sports (Cernay et Thann)
  • 2 médiathèques (Cernay et Thann), un centre de ressources et de mémoire de la 1èreguerre mondiale (Uffholtz)
  • Des musées (Cernay et Thann),
  • 2 salles de spectacles et de cinéma (Cernay et Thann),
  • Un système de transport à la demande tout public

A tout cela s’ajoute un patrimoine naturel et bâti de très grande qualité : Collégiale joyau de l’art gothique flamboyant, château de l’Engelbourg et Porte Sud de la Route des Vins d’Alsace à Thann, Porte de Thann à Cernay, site du Vieil Armand (Hartmannswillerkopf – site de la 1ère guerre mondiale) à Wattwiller,  chaumes des Hautes Vosges, lac d’Aspach-Michelbach, chemins de randonnée et de promenade dans la forêt vosgienne, sentiers viticoles, etc.

Une Communauté de Communes, c’est aussi un territoire de projets, exprimés à travers ses compétences. Pour la CCTC, celles-ci sont variées et se sont développées au travers de l’histoire des communautés de communes qui se sont regroupées.

Elles sont destinées à répondre aux attentes des habitants du territoire et à promouvoir son développement économique.

Elaborer et mettre en œuvre des projets, c’est le rôle des élus du Conseil de Communauté. Composé de 50 élus titulaires (et de 7 suppléants pour les communes n’ayant qu’un seul représentant), il se réunit entre une et trois fois par trimestre.
Le travail est aussi mené au sein du Bureau (composé du Président, des Vice-Présidents et de tous les maires) et des diverses commissions. Chaque commune est représentée au sein des commissions qui sont ouvertes aussi aux conseillers municipaux non élus communautaires.
Après débats au sein des commissions, les projets sont finalisés en Bureau puis définitivement adoptés lors d’un Conseil de Communauté.

Les décisions sont mises ensuite en œuvre par les services.

Sous la houlette du Directeur Général des Services et d’un Directeur Général Adjoint, 130 agents travaillent au quotidien pour le bon fonctionnement de la Communauté de Communes au service du territoire communautaire, de ses habitants et de ses entreprises.
A une certaine diversité de compétences correspond une grande diversité de métiers : santé, social, culture, technique, administratif, sport.