La Betterave rouge

betterave_rouge

Légume racine rustique qui nous vient de l’Est, la betterave rouge est de culture relativement facile et s’adapte bien à de nombreux climats. De production généreuse, elle affectionne néanmoins un sol riche fumé l’automne précédent la plantation.

Privilégiez le semis direct en pleine terre en avril/mai quand le sol est suffisamment chaud et les gelées plus à craindre. Semez en lignes distantes de 30 cm et éclaircissez après la levée ou au fur et à mesure des besoins pour ne conserver qu’un plant tous les 10 cm. Par temps sec, arrosez sans excès car cela entraînerait l’apparition de mildiou et diminuerait la valeur gustative de la racine. En cas de sécheresse prolongée un paillage s’impose car la racine devient fibreuse par le manque d’eau. Attention aux campagnols qui en sont très friands.

Il existe différentes formes, plates, rondes, longues sous les variétés « Noires d’Egypte, de Détroit améliorée, Crapaudine etc. » ainsi que de nombreuses manières de les accommoder crues ou cuites. En souple (bortch), en chips, mais le plus souvent elles sont consommées en salade. La_betteraveBien conservée, elle se déguste tout l’hiver ensilée en cave dans de la tourbe ou du sable.

Un autre moyen de conservation est la stérilisation. Cette méthode a un avantage, les betteraves sont prêtes à l’emploi pour une salade ou un bortch. Choisissez des betteraves bien saines et éliminez les sujets énormes souvent fibreux. Les brosser et les laver pour éliminer toute trace de terre et les cuire dans de l’eau jusqu’à ce qu’elles soient cuites à cœur. Les peler et les couper en lamelles ou en dés selon convenance. Les mettre en bocaux en rajoutant une cuillerée à café de sel ou de vinaigre. Stériliser 1H30 à 85°.